commerçant


commerçant

commerçant, ante [ kɔmɛrsɑ̃, ɑ̃t ] n. et adj.
• 1695; de commercer
I N. Personne qui fait du commerce (spécialt du commerce de détail) par profession. distributeur, marchand, négociant, revendeur ; péj. trafiquant. Un commerçant honnête, scrupuleux. Commerçant avide, malhonnête. maquignon, mercanti (cf. Marchand de soupe). Commerçant qui vend en gros ( grossiste) , au détail ( détaillant) . Les petits commerçants. Boutique, magasin d'un commerçant (Péj. boutiquier) . Les commerçants du quartier. Se fournir toujours chez le même commerçant. fournisseur. Commerçant bien achalandé ( clientèle) . Les clients, les concurrents d'un commerçant. II Adj.
1Vieilli Qui fait du commerce. Les nations commerçantes.
2Mod. Où il y a de nombreux commerces. Rue très commerçante.
3(XXe) Qui manifeste une aptitude au commerce. Elle est très commerçante et sait retenir la clientèle.

commerçant, commerçante adjectif Qui fait du commerce, dont le commerce est la principale activité : Les Phéniciens étaient un peuple commerçant. Où il se fait du commerce, où il y a beaucoup de commerces : Un quartier commerçant. Qui sait vendre intelligemment des articles ou des services : Un hôtelier très commerçant.commerçant, commerçante nom Personne qui accomplit par profession des actes de commerce. ● commerçant, commerçante (citations) nom Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Les gens généreux font de mauvais commerçants. Illusions perdues commerçant, commerçante (expressions) nom Petit commerçant, personne titulaire d'un commerce de faible importance ; détaillant. ● commerçant, commerçante (synonymes) nom Personne qui accomplit par profession des actes de commerce.
Synonymes :
- débitant
- négociant
Contraires :

commerçant, ante
n. et adj.
d1./d n. Personne qui fait du commerce. Commerçant en détail, en gros. Les petits commerçants.
d2./d adj. Qui fait du commerce. Un pays commerçant.
d3./d adj. Où se trouvent de nombreux commerces. Une rue commerçante.

⇒COMMERÇANT, ANTE, adj. et subst.
I.— Adjectif
A.— Qui s'adonne ou est voué au commerce.
1. Vx. [En parlant d'une activité] Synon. usuel commercial. Je poursuis ici ma carrière commerçante (STENDHAL, Correspondance, t. 1, 1800-42, p. 224).
2. [En parlant d'un ensemble de pers. et, en partic. d'une classe soc.] Bourgeoisie, nation, population commerçante. C'est (...) une Grèce aisée, commerçante, spirituelle (BARRÈS, Mes cahiers, t. 10, 1913-14, p. 336) :
1. Son séjour [du Schah] à Paris a eu, sur la classe commerçante, boutiquière et ouvrière, une influence monarchique...
FLAUBERT, Correspondance, 1873, p. 39.
3. [En parlant d'un lieu] Ville commerçante.
En partic. Où il y a de nombreux commerces. Rue commerçante. Le quartier commerçant de la ville (MALRAUX, Les Conquérants, 1928, p. 57).
B.— [En parlant d'une pers.] Qui a le sens, le don du commerce :
2. — Vial, vends-le-moi!
Il fit « non », de la tête.
— Vial, es-tu commerçant, oui ou non?
COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 28.
Au fig. et p. plaisant. :
3. Penchée, afin d'ouvrir son décolleté, son regard pudibond et égrillard conviait le mien à la découverte de sa spacieuse poitrine. Je ne l'aurais pas crue si commerçante...
VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 132.
II.— Subst., cour. Personne qui, par profession, achète et revend des marchandises en vue de faire un bénéfice. Brunet se demande ce qu'il peut faire dans le civil. Petit commerçant? Employé? (SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 202) :
4. Quand j'ai fait lire mon roman [le Grand Meaulnes] à Gallimard, pourquoi ne m'a-t-il pas dit ce qu'il pouvait m'en offrir (c'eût été d'un commerçant) — pourquoi ne m'a-t-il pas dit au moins ce qu'il en pensait (c'eût été d'un ami poli).
ALAIN-FOURNIER, Correspondance [avec J. Rivière], 1913, p. 350.
SYNT. Gros, petit commerçant; commerçant honnête, rusé; commerçant en gros, en détail; métier de commerçant; s'établir commerçant.
Rem. Cf. la déf. en dr. commun ,,Personne physique ou morale qui exerce des actes de commerce et en fait sa profession habituelle`` (CIDA 1973).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1697 [d'apr. l'éd.; 1695 d'apr. KUHN] subst. marchands et commerçants (BOISGUILLEBERT, Détail de la France, éd. E. Daire, p. 231); 1756 adj. (Abbé LOYER, La Noblesse commerçante, p. 45 : Sachons donc quels avantages l'Etat pourroit tirer d'une Noblesse commerçante?). Part. prés. adj. et subst. de commercer. Fréq. abs. littér. :763. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 106, b) 873; XXe s. : a) 1 286, b) 1 059. Bbg. COBBAN (A.). The Vocabulary of social history. Political science quarterly. 1956, t. 71, p. 13.

commerçant, ante [kɔmɛʀsɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. 1695; de commercer.
———
I Adj.
1 (1756). Vieilli. Qui commerce. || Un peuple, un esprit commerçant.
1 Ce fut comme nation rivale, et non comme nation commerçante, qu'ils (les Romains) attaquèrent Carthage.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXI, 14.
2 Mod. Où se trouvent de nombreux commerces. || Cette rue est très commerçante.
3 (XXe; personnes, attitudes). Qui manifeste le don du commerce. || Elle est vraiment très commerçante et sait retenir la clientèle. || Il montre une amabilité toute commerçante.
Qui fait prédominer l'aspect commercial d'une question. || Il est plus commerçant que gestionnaire, que financier.
———
II N.
1 Personne qui fait du commerce (spécialt, du commerce de détail) par profession. Marchand, négociant. || Corps, corporation des commerçants. || Un commerçant honnête, scrupuleux. || Commerçant avide ( Mercanti), malhonnête ( Trafiquant).Commerçant en gros ( Grossiste), en demi-gros, en détail ( Détaillant). || Un gros commerçant. || Défendre les intérêts des petits commerçants. || Boutique, magasin d'un commerçant. Boutiquier (péj.). || Se fournir chez le même commerçant. Fournisseur.Les clients, les concurrents d'un commerçant.Syndicat, association de commerçants.
2 Sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerce et en font leur profession habituelle.
Code de commerce, art. 1.
3 Le parfumeur venait d'être élu juge au tribunal de commerce. Sa probité, sa délicatesse connue et la considération dont il jouissait lui valurent cette dignité qui le classa désormais parmi les notables commerçants de Paris.
Balzac, César Birotteau, Pl., t. V, p. 353.
4 On appelle plus particulièrement commerçants les entrepreneurs qui achètent des objets pour les revendre sans les avoir transformés; c'est dans ce sens que l'on oppose leur profession à celle des industriels et des agriculteurs, qui fabriquent ou tirent du sol des produits dont eux aussi, d'ailleurs, vendent la majeure partie. Les observateurs superficiels considèrent souvent ces derniers comme des producteurs, tandis que les négociants ne seraient que des intermédiaires. Or, la fonction des uns ne se distingue de celle des autres que par une différence de degré dans l'importance des transformations que chacun d'eux fait subir aux produits qu'il a achetés pour en augmenter l'utilité avant de les revendre.
Colson, Cours d'économie politique, t. IV, p. 5.
5 (…) les commerçants sont, dans l'économie moderne, extrêmement nombreux; mais en outre, ils sont de plus en plus étroitement spécialisés.
Pirou et Byé, Traité d'économie politique, t. I, II, p. 207.
tableau Noms de métiers.
2 Par ext., didact. Personne dont l'activité aboutit à un produit commercialisable. → Commerce, cit. 2, Valéry.
Péj. || Ce metteur en scène (cet écrivain, ce musicien, etc.) n'est qu'un commerçant, il fait passer l'aspect commercial de son activité avant les autres aspects.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Commerçant — en droit français Voir « commerçant » sur le Wiktionnai …   Wikipédia en Français

  • commerçant — commerçant, ante (ko mèr san, san t ) adj. 1°   Qui fait le commerce. Les peuples commerçants. Ville commerçante, ville où il se fait beaucoup de commerce. 2°   S. m. Un riche commerçant. •   On sait combien l intérêt particulier fascine les yeux …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • commercant — COMMERCANT, ANTE. s. Celui, celle qui trafique, qui commerce en gros. Un bon Commerçant. Un richeCommerçant …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • COMMERÇANT — ANTE. adj. Qui commerce, où il se fait un grand commerce. Les peuples commerçants. Une nation, une ville commerçante.   Il est souvent employé comme substantif, et se dit Des négociants, des marchands en gros. Un bon commerçant. Un riche… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • commerçant — etilo alkoholio didmeninės prekybos įmonė statusas Aprobuotas sritis Žemės ūkis, žuvininkystė ir maistas apibrėžtis Lietuvos Respublikoje įsteigtas juridinis asmuo, užsienio juridinio asmens ar kitos organizacijos filialas, užsiimantys didmenine… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Commerçant —     Définition de Commerçant     A la statut de commerçant, toute personne physique ou morale qui, faisant habituellement des actes de commerce, est inscrite au Registre du Commerce et des sociétés qui est tenu au Greffe du Tribunal de commerce… …   Lexique de Termes Juridiques

  • commerçant — an. KOMÈRSAN / komarsan / komarsê, TA, E (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Commercant en droit francais — Commerçant en droit français Voir « commerçant » sur le Wiktionnai …   Wikipédia en Français

  • Commerçant (droit français) — Commerçant en droit français Voir « commerçant » sur le Wiktionnai …   Wikipédia en Français

  • Commerçant En Droit Français — Voir « commerçant » sur le Wiktionnai …   Wikipédia en Français